Caraval

max-1

4ème de couverture

—————————————————————————-

Bienvenue à Caraval ! Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps ! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous vous plongiez dans notre univers, gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un jeu… Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n’est qu’illusions. Alors prenez garde à ne pas trop vous laisser emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si l’on ne se réveille pas…

L’avis d’Océane

—————————————————————————-

untitled-design-4

J’ai acheté Caraval sur un coup de tête, sans jamais en avoir entendu parler. J’ai directement flashé sur sa magnifique couverture, et quand j’ai lu à l’arrière le synopsis qui est très (très) mystérieux, je n’ai pas pu résister !

L’histoire commence directement sur l’île de Trisda où vivent Scarlett et sa sœur cadette Tella. Toutes deux sont à la merci d’un père dominateur et violant, et ne rêve que d’une chose, s’enfuir loin de lui pour vivre enfin une vie paisible en toute sécurité. Du moins, c’est ce que souhaite Scarlett. Tella, elle, est en quête d’aventures et de nouvelles expériences.  Stéphanie Garber plante sans attendre son décor et le caractère fort opposé des deux jeunes filles. Scarlett est l’ainée responsable, docile et protectrice. Tella est la sœur désinvolte, impulsive et parfois un peu égoïste ! Une chose qu’elles ont en commun, c’est leur fascination pour Caraval, la troupe magique de comédiens dont les spectacles ont la réputation d’être incroyables et surnaturels ! Les deux sœurs se retrouvent invitées par le Maître Légende pour participer au prochain spectacle qui se déroulement sous forme de jeu, avec à la clé une récompense exceptionnelle… le gagnant aura droit à un vœu ! Mais voilà, comme clairement annoncé avant même de commencer le premier chapitre: « Rien ici n’est réel, tout n’est qu’illusion » !

Je m’attendais à être époustouflée par ce roman, et j’avoue ne pas avoir été déçue. Les personnages sont attachants, bien distincts les uns des autres et ont tous un rôle bien précis dans l’histoire. Scarlett est une héroïne dont l’évolution m’a beaucoup plu. Tout au court de ses aventures, elle en apprend plus sur elle-même et sur sa personnalité, elle sait lorsqu’elle fait une erreur et en retiens le maximum pour ne plus se laisser avoir. Elle est forte, mais à la fois vulnérable. Touchante, parfois un peu agaçante, je me suis vraiment attachée à elle et j’ai compati à chacun de ses malheurs.

L’intrigue quant à elle m’a bluffée ! Entre retournements de situations, surprises, peurs, illusions et mystères, mon petit cœur a fait des bonds dans ma poitrine. Même si parfois l’histoire partait dans un sens qui me décevait un peu, il y avait toujours un événement pour me captiver de nouveau et me donner envie de continuer ma lecture avec gourmandise ! Jusqu’à la fin, Caraval et la sincérité des personnages restent un mystère. Qui est gentil ? Qui ne l’est pas ? Qui est mort ? Qui est fou ?

Mais si j’ai été autant enthousiaste, pourquoi n’attribuer que quatre étoiles à ce roman ? Simplement à cause de la plume de l’auteur… L’histoire est contée par un narrateur externe ce qui me déçoit toujours un petit peu. Mais ce qui m’a le plus posé problème ce sont les descriptions des lieux et des sentiments de Scarlett. J’ai eu beaucoup de mal à m’imaginer les différents endroits de Caraval car justement, tout est décrit avec énormément de précision ce qui au final n’a fait que m’embrouiller. Les lieux sont décrits comme magiques et farfelus, un peu comme un Pays des Mevreilles revisité, mais pour moi, la sauce n’a pas pris. En ce qui concerne les sentiments et les pensées de l’héroïne, les descriptions sont beaucoup trop « poétique » à mon gout ! L’auteur utilise des termes vraiment spéciaux et fait souvent référence à des couleurs pour exprimer les émotions ce qui m’a perturbée ! Pour vous donner un exemple, je crois me souvenir de ceci: « un sentiment couleur boue »… ou quelque chose dans ce gout-là, ce qui pour moi ne veut rien dire xD

Est-ce que je lirai la suite de la saga ?

Oui, j’ai hâte de découvrir la suite, même si j’espère que le style de l’auteur se sera un peu allégé.

yes

Une héorïne qui évolue bien au fil de l’aventure

Une intrigue à la hauteur de l’illusion et du mystère promis !

Un univers unique et enchanteur

Des rebondissements surprenants

No

Des descriptions trop fournies

Une plume trop « poétique »

Un premier tome un peu long

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s