Made in Asia 2017

 

L’avis de Megan
untitled-design

Enfin, j’y suis allé ! Après en avoir longtemps entendu parler, j’ai été voir de mes propres yeux le salon  MADE IN ASIA  à Bruxelles ce vendredi 3 mars.

 Avant de vous raconter mon expérience de novice, il faut savoir que je ne suis pas, mais alors pas du tout, dans le mouvement manga, jeux vidéo, cosplay, et autres aspect de la culture asiatique. Mais alors, pourquoi aller à la MIA ? La curiosité ! C’est bien simple, je voulais savoir pourquoi ce salon avait tant de succès.

Nous sommes arrivés dès l’ouverture à 12h. Il y avait déjà beaucoup de personnes et certaines étaient déguisées ou portaient quelques accessoires. J’ai trouvé cela très amusant, ce qui m’a fait regretter de ne pas porter mon t-shirt Pokémon. Nous avons commencé notre visite par tout en même temps, nous sommes partis à l’aventure sans but précis. Tantôt dans la zone jeux vidéo, tantôt parmi les youtubeur… nous avons fait le tour du salon au moins 20 fois pour être sur de ne rien louper.

Malheureusement, mes attentes n’ont pas été comblées. J’ai été déçue par le nombre de véritables cosplays, si nous en avions croisé 10 s’était beaucoup. Certains stands étaient vides et d’autres, tellement remplis, qu’on en perdait l’envie de chercher. Par contre, j’ai beaucoup aimé flâner entre les petits magasins d’accessoires, mangas, figurines… meme si je n’ai pas acheté grand-chose (un livre et un collier Hunger Games avec le geai moqueur). J’ai également trouvée décevant le fait qu’il n’y ait pas grand-chose sur la culture asiatique, mis à part la nourriture, 3-4 stands de vêtements et d’accessoires de cuisine et 2 stands d’art martiaux. Je m’attendais à un peu plus d’animation et de découverte.

Mais, mais, mais… tout n’est pas si noir ! J’ai passé une très belle journée à flâner entre les allées. Je me suis également rendu compte que malgré tout, je connaissais certains aspects de cet univers et cela m’a donné envie d’en savoir davantage. Est-ce que j’y retournerai l’an prochain ? Bien sûr, plutôt deux fois qu’une ! Mais plus le vendredi. Après avoir vue les photos que d’autres ont publiés sur l’événement Facebook, j’ai eu l’impression que tout ce qui fait la Made in Asia  ce passait le samedi.

Je terminerais cet avis en donnant quelques conseils : si vous aussi vous souhaitez découvrir pour la première fois le salon Made in Asia, voilà ce qu’il faut savoir :

  • Renseignez-vous ! Il est évident qu’on ne part pas sans s’être un minimum renseigné sur les événements.
  • Faites un plan de route! Certains stands sont prioritaires comme par exemple la rencontre avec des youtubeur ou des dessinateurs. Si vous voulez avoir le temps de les rencontrer, mettez-les en premier sur votre liste surtout si vous arrivez des l’ouverture.
  • Armez-vous de patience ! Eh oui lorsqu’on est dans une fille d’attente, ça peut-être long.
  • Prévoyez un budget ! On a envie de tout acheter quand on se trouve sur place. Et croyez-moi on peut faire de très bonne affaire dans certains stands, mais dans d’autre la facture augmente très rapidement.
  • Gérez votre temps ! Il est facile de perdre bêtement du temps sur une console, dans un stand de manga, dans la zone restaurant ou dans des files d’attente. Prévoyez de quoi boire un manger, mettez un chrono s’il le faut dans les zones de jeu… mais ne stagnez pas trop longtemps au même endroit si vous voulez avoir le temps de tout voir.
  • Allez le samedi ! Il est vrai que le billet d’entrée est un peu plus cher, mais je pense que ça en vaut la peine. Je vous confirmerai cela l’année prochaine.

L’avis d’Océane

untitled-design-4

Alors, moi, contrairement à Megan, je suis une grande habituée de ce genre de salon. Je participe presque à toutes les éditions de la Made in Asia (la classique et la rétro), ainsi qu’à la Japan Expo de Paris. De par mon expérience, je peux vous dire que je ne suis pas tout à fait d’accord avec l’avis de mon amie sur cette édition 2017 de la MIA.

Mon chéri et moi, nous sommes arrivés un peu après l’ouverture des portes. Il est vrai que comme c’était le premier jour du salon, il y avait peu de monde et surtout des exposants qui n’avaient pas terminé d’installer leur stand, ce qui je peux le comprendre, peut décevoir, mais il faut les comprendre, les pauvres ont bossés toute la nuit pour installer leurs affaires et ce matin-là, en une grosse heure, tout était placé. Je me suis directement dirigée vers la file d’attente du youtubeur Math se fait des films, car s’était surtout pour lui que je venais. Deuxième dans la file, j’ai rapidement pu le rencontrer, faire une photo et recevoir une belle dédicace personnalisée ! C’était un super moment, car comme je m’y attendais Mathieu Jonckheere est très drôle et sympathique. Il a pris du temps et du plaisir à discuter avec nous et j’en ai été très heureuse !

Lorsque je visite des salons, je suis très organisée. Je me documente avant et une fois sur place, je voyage entre les allées en suivant un ordre précis, pour éviter de me perdre ou de rater des stands ! Cette année, les organisateurs ont encore une fois bien géré l’espace des halls et je n’ai rien à redire. Pareil en ce qui concerne la propreté des lieux, il y avait des poubelles en suffisances ce qui est très appréciable, car je me souviens d’une année (mais je ne sais plus si s’était à la MIA ou à la Japan Expo belge) où des ordures débordaient des poubelles, s’était horrible !

Je suis d’accord avec le fait que le vendredi, il y a un peu moins d’ambiance, car beaucoup moins de gens et donc moins de cosplay. Par contre, pour ceux qui ont l’habitude du salon, ça fait du bien de pouvoir respirer et de se promener à son aise dans les allées, sans être serrés comme des sardines, car soyons honnête, le samedi, c’est juste atroce ! Personnellement, je recommanderais le vendredi pour les personnes qui souhaitent profiter tranquillement des stands, ou alors le dimanche pour ceux qui souhaitent également voir du monde et profiter de l’ambiance geek du festival. De plus, bien souvent, une fois arrivé le dimanche, les exposants bradent leurs articles et vous pouvez ainsi faire de bonnes affaires !

J’ai aussi remarqué qu’il n’y avait pas grand-chose sur la culture japonaise cette année, mais je pense que malheureusement, les gens ne viennent pas spécialement pour ça. Pareil pour le côté jeune créateur qui n’était pas très fourni… Si vous voulez vraiment avoir plus de variété dans les stands, je vous recommande de vous rendre à Paris à la Japan Expo qui pour moi est l’incontournable de ce genre de salon ! Ce n’est pas tout près, ni le même budget, mais il y a énormément de choses et surtout beaucoup plus de maisons d’édition, car pour a ce niveau là aussi, j’ai été un peu déçue. Bien que la MIA ne soit pas un salon littéraire, je pensais tout de même retrouver un peu plus d’éditeurs et d’auteurs.

Pour conclure, j’ai passé un excellent moment durant cette édition 2017 de la Made in Asia. Le salon était bien organisé, propre et accueillant. Un parfait amuse-bouche avant la Japan Expo de Paris en juillet ! N’hésitez pas à aller voir de vous-même l’année prochaine !

Publicités

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s