Made in Abyss (animé)

Rico est une jeune exploratrice vivant dans une ville bâtie autour d’un énorme cratère appelé l’Abysse, abritant de nombreux trésors mais aussi de lourds secrets. C’est lors d’une de ses descentes dans l’Abysse que Rico fait la découverte de Legu, un robot à l’apparence humaine avec qui elle se lie rapidement d’amitié.

Une jour, est retrouvée une lettre provenant de Lyza, la mère de Rico, invitant sa fille à venir la rejoindre au fond du gouffre. Accompagnée de Legu, la jeune exploratrice se lance alors dans un voyage plus que dangereux, à la recherche de sa mère.

L’avis de Julien


Je n’étais pas prêt ! C’est sans doute la phrase qui résume le mieux ma découverte de cet incroyable animé japonais qu’est Made in Abyss. Il faut dire qu’au premier abord, même si l’univers parait des plus intrigants et les personnages attachants, rien ne me faisait comprendre pourquoi la série avait eu un si grand succès d’estime. Et puis, c’est dans la deuxième partie que j’ai compris, et je n’en suis pas ressorti indemne. Je vais donc de ce pas vous expliquer pourquoi.

header_MadeInAbyss_HeaderCe qu’il faut d’abord comprendre, c’est que Made in Abyss est une oeuvre construite autour de ses personnages ; et comme dit précédemment, ceux-ci sont absolument attachants, ce qui est notamment renforcé par le côté très rondouillard du chara-design. Même si la plupart de ceux-ci sont des enfants, avec les réactions et la naiveté qui en découlent, ils ne sont jamais irritants. L’animé tâche donc dans un premier temps d’installer ses personnages, leur caractère, leurs motivations, leurs faiblesses, afin que l’empathie soit à son paroxysme lorsque les ennuis arrivent.

Et c’est peut-être le seul reproche que l’on puisse réellement faire à Made in Abyss, c’est de prendre le temps d’installer les personnages et l’univers, mais en ne joignant pas l’acte à la parole et en négligeant le côté “aventure”. Ainsi, l’Abysse a beau nous être présenter comme intrigant mais totalement dangereux, le spectateur doit attendre de nombreux épisodes avant de réellement comprendre pourquoi. Ainsi, une fois les présentations faites, l’animé prend totalement son envol et ne laisse plus le temps de respirer jusqu’à la dernière seconde du dernier épisode de cette saison. On comprend également dès lors pourquoi le manga est classé dans les “seinen” (pour adultes) au Japon ; et là, préparez vos tripes et vos mouchoirs.

69197Alors oui, le scénario peut paraître simpliste, et peu original, avec des thèmes maintes fois utilisés comme l’appel à l’aventure et le passage à l’âge adulte ; mais c’est surtout grâce à ses intrigues secondaires et à ses révélations distillées tout au long de la série que le spectateur est tenu en haleine. Et encore une fois, la patience sera récompensée avec des scènes de plus en plus matures, sombres, émouvantes, poignantes, et donc captivantes. Loin de moi l’idée de vous gâcher la surprise, mais comme dit dans l’introduction, je n’étais clairement pas prêt.

Je me dois également de souligner la partie plus artistique de Made in Abyss, puisque les dessins et l’univers dépeint sont absolument sublimes. Ainsi, si les personnages apparaissent très rondouillards, les décors sont quant à eux bien plus détaillés et totalement grandioses. Même si on pourrait craindre une certaine dissonance, il n’en est rien, puisque le résultat est parfaitement homogène. Quant à la bande-son, elle est tout bonnement excellente, et totalement envoûtante, collant parfaitement à l’univers mystique et intriguant de la série. Pour ainsi dire, je suis complètement tombé amoureux d’une des musiques de Made in Abyss.

Made-In-Abyss-Season-2-Release-Date-Made-In-Abyss-Manga-Enough-For-A-Second-Season-Of-MiA-AnimeJe conçois que j’ai tendance à abuser des superlatifs quand une oeuvre me plait beaucoup, et je ne peux que remarquer que  Made in Abyss a des défauts évidents, dont son rythme en deux temps, qui a failli me laisser sur la touche ; mais après le visionnage complet, je ne peux que conseiller de regarder cet animé, en vous prévenant à nouveau qu’il faut être bien accroché. Il faut donc être patient avant que Made in Abyss dévoile réellement son potentiel, mais quand il le fait, il le fait tellement de manière remarquable que seul la note positive reste. Et c’est bien là le principal.

 

Est-ce que vous regarderez les suites ?

Non seulement j’attends la suite avec plus qu’impatience, mais j’attends également énormément le manga (il s’agit de l’oeuvre originale) qui sera publié chez Ototo d’ici mai et que je me ferai un plaisir de critiquer. D’ici là, je n’ai forcément qu’à prendre sur moi avant de replonger à nouveau dans l’Abysse.

 

Les points positifs

  • Une deuxième partie dantesque
  • Un univers fort intriguant
  • Des personnages fort attachants
  • Une bande-son sublime

Les points négatifs

  • Une première partie un peu molle
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s