Le Salon du Livre de Paris 2017

Du 25 au 27 mars 2017 s’est tenu le Salon du livre de Paris et bien entendu, nous y sommes allées. C’était une question de vie ou de mort ! Océane et moi étions très impatientes de voir les nouveautés et de rencontrer les différents auteurs que nous avions sélectionnés dans notre programme. C’est donc avec un peu (beaucoup) de retard que je vous fais part de notre petit week-end entre filles.

Comme de nombreux Belges, nous avions pris le Thalys Bruxelles-Paris et deux métros pour nous rendre au palais des expositions. Arrivée sur place, pas le temps de démarrer notre folle aventure dans le salon, qu’à peine sorti de notre chambre d’hôtel, nous croisions le chemin de nos trois booktubeuses favorites. On n’y croyait pas ! Nine Gorman, des lectures de Nine, Émilie, de Bulledop, et Margaux, de Margaux Liseuse, se trouvaient devant nous en cher et en os. Ni une ni deux, nous sommes allées à leur rencontre. Pour ma part, j’étais un peu mal à l’aise de les accoster alors qu’elles venaient de passer la journée à rencontrer leur fan au salon. Mais Océane était très enthousiaste ce qui nous a permis de vite prendre une photo sans trop les déranger (enfin j’espère).

Notre programme du vendredi était très léger, car le trajet nous avait pris une très grosse partie de notre journée : rencontre avec Victor DIXEN au stand Robert LAFFONT pour dédicacer notre tome 1 de Phobos et faire du repérage. Arrivées au stand de l’auteur, nous étions ravies de voir que peu de personnes étaient devant nous. Heureusement, car étant en pleine lecture du tome 3, Victor DIXEN était l’auteur que je voulais voir à tout prix. Dans la file d’attente, nous avons discuté avec une très sympathique jeune fille qui nous a fait la publicité de « Animal, La malédiction de boucle d’or » écrit par Mr DIXEN. En retour, j’ai fait de même avec Phobos. Notre rencontre avec l’auteur était pour moi la meilleure de ce week-end. C’est un homme formidable ! Évidemment je ne lui ai parlé qu’un petit quart d’heure (et oui, il a pris le temps avec tous ses fans de discuter quelques minutes), mais on voyait bien dans son attitude qu’il était simple, passionné dans les sujets qu’il traite dans ses romans et très cultivé. Il nous a confié deux petits secrets au sujet de la saga Phobos. Pour les découvrir, je vous invite à lire l’article des tomes 2 et 3 de Phobos.

Nous sommes ensuite parties en repérage. Quel bonheur de se balader dans de grandes allées. Tout était bien propre grâce à de nombreuses poubelles mises à notre disposition. L’organisation des stands numérotés était claire et visible. En hauteur, des panneaux indiquant les grosses maisons d’édition nous permettaient de nous y rendre facilement. Comme nous étions vendredi en fin de journée, il y avait peu de monde. C’était un plaisir de s’arrêter pour feuilleter les romans qui nous intéressaient. Et là, parmi tant de livres, nous croisions le chemin d’ « Animal, La malédiction de boucle d’or ». Vite vite, il nous restait cinq minutes avant que le stand de dédicace ne ferme. Nous avons couru dans les allées et malheureusement les séances étaient finies pour ce jour-là. Mais comme Victor DIXEN est un homme formidable, il a accepté de nous le dédicacer (et, petite anecdote d’une fan, il avait retenu mon prénom xD).

Notre deuxième journée commença très tôt, au programme :

  • Rencontre avec Marie RUTROSKI (auteur de « the Curse » au stand des éditions LUMEN), avec Sophie JOMAIN (auteur des étoiles de Noss HEAD, de Félicity Atcock etc.) et avec Blandine P. MARTIN (auteur des Passeurs de Lumière présente aux coins pique-nique).
  • Conférence « Imagine : les jeunes adultes prennent le pouvoir ! » avec Victor DIXEN, Marie-Lorna VACONSIN (auteur du livre « Le projet Starpoint ») et Stéphan MICHAKA (auteur du livre « Cité 19 ») ;
  • Pour finir, acheter les romans que nous avions repérés la veille.

Par chance, nous avons su voir tous les auteurs de notre liste, sauf Mme INUDOH, car le dessinateur précédent avait pris beaucoup de retard et que la file d’attente pour la rencontrer était INTERMINABLE. Je vous résume :

  • Marie RUTROSKI est une femme qui m’avait l’air bien sympathique. Elle était très souriante et dédicaçait ses romans avec plaisir. Ne parlant pas français, elle avait une traductrice qui, après quelques minutes d’observation, ne me semblait pas vraiment faire son travail. C’était elle qui parlait avec les fans et pas Mme RUTROSKI. Océane et moi avons donc accepté la dédicace avec un grand sourire et nous sommes partie. « À quoi bon parler à la traductrice, elle ne transmettait pas à l’auteur ! »

  • Sophie JOMAIN était débordée. Elle avait passée la journée à dédicacer dans d’autre stand. C’est un auteur confirmé avec un éventail de roman plus différent les uns des autres. Elle était donc épuisée lorsque nous sommes arrivées devant elle. J’ai été un peu déçue, car elle m’avait parue très sympathique avec certains de ses fans et avec nous je l’ai trouvée un peu froide.

  • Blandine P. MARTIN est une jeune femme très chouette. Nous avons eu l’honneur d’être ses premiers fans de la journée. Océane étant en contact avec elle sur Facebook, c’est grâce à cela que nous étions au courant de sa petite séance de dédicace « secrète ». Nos dédicaces étaient personnalisées, ce que j’ai beaucoup apprécié.

La conférence nous a malheureusement déçues. Nous ne l’avons pas vue en entier, car on s’est rendu compte que les auteurs faisaient plus la promotion de leur roman plutôt que de parler du thème qui est pour rappel : « Imagine : les jeunes adultes prennent le pouvoir ! ». Pour ma part, il n’y avait que 3 points positifs :

  • Trois adolescents avaient été choisis pour présenter chacun un roman. Il devait en faire le résumé et une petite critique devant les auteurs. J’ai bien aimé cette rencontre lecteur/auteur et le point de vue de ses jeunes qui était bien construit ;
  • La découverte de 2 romans dont je n’avais pas entendu parler. Océane s’est d’ailleurs procurer « Cité 19 » ;
  • Et après avoir passé la journée à marcher dans le salon, des places assises nous à fait du bien.

Pour ce qui est de nos achats, Océane vous à concocté une petite vidéo YouTube pour vous présenter ses achats. Pour ma part, j’ai acheté :

  • « Animale, la malédiction de boucle d’or » dédicacé par Victor DIXEN des éditions GALLIMARD JEUNESSE ;
  • « Alive » de Scott SIGLER des éditions LUMEN ;
  • « Red Queen » de Victoria AVEYARD des éditions MSK ;
  • «  Les cendres de L’oubli » de Carina ROZENFELD des éditions ROBERT LAFFONT ;
  • Et, « Les passeurs de lumière, un ange passe » dédicacé par Blandine P. MARTIN aux éditions RG.

Pour terminer, l’ambiance générale du samedi était bien différente de celle de la veille. Il y avait beaucoup, beaucoup plus de monde. Les allées, qui me paraissait grandes le vendredi, étaient tellement replie qu’on de bousculait pour avancé. Aller d’un stand à l’autre était devenu désagréable et la visibilité des panneaux de guidage nous était devenue difficile. Malheureusement, c’est le cas dans tous les salons le samedi, le jour où il y a le plus de monde et le plus d’animation. On s’y attendait !

Dans sa globalité, le Salon du livre de Paris est très bien organisé. On regrette seulement le peu de « snack » présent à l’intérieur même du palais des expositions. Nous avons donc passé un excellent weekend avec plein de découverts et on en repart avec de très beaux souvenirs. Nous sommes impatientes d’y retourner l’année prochaine. Et vous … vous comptez y aller ? On s’y retrouvera peut-être.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s