Un palais d’épines et de roses

4ème de couverture

—————————————————————————-

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?
A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

L’avis d’Océane

—————————————————————————-

untitled-design-4

Un palais d’épines et de roses, sorti durant la même période que le film de Disney avec Emma Watson, est une nouvelle adaptation de La Belle et La Bête.

Dans un monde fantasy, nous suivons Feyre, une jeune fille dont la vie n’a rien de facile ou de rose. Alors que son père a perdu toute sa fortune, Feyre et sa famille sont obligé de s’exiler dans un petit village et de mendier, ou de chasser, pour survivre. Alors qu’elle parcourt la forêt à la recherche de gibier, Feyre tombe sur un loup impressionnant. Persuadée qu’il s’agit d’un immortel, une de ces créatures cruelles qui sèment la terreur chez les mortels, elle l’abat d’une flèche, guidée par sa haine pour ces créatures. Mais ne mesurant pas les conséquences de cet acte, elle va se retrouver contrainte à vivre chez un de ces immortels, Tamlin, bien différent et plus charmant que ce qu’elle avait imaginé.

Malgré que l’histoire en elle-même soit connue et nous prive de quelques surprises, j’ai plutôt bien apprécié ma lecture. L’univers est riche, les personnages sont bien travaillés et l’intrigue bien ficelée.

L’histoire d’amour entre Feyre et Tamlin met du temps à aboutir. Ils ne brusquent pas les choses et se donnent le temps de mettre un mot sur les sentiments qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Feyre est une jeune fille ayant quelques défauts, mais elle s’en sert pour en faire une force. Elle va avoir du mal à accorder sa confiance en Tamlin, ainsi qu’aux autres habitants du château, mais ça ne l’empêchera pas de rester réaliste et de tirer le meilleur de sa « captivité ». Tamlin, quant à lui, est un homme dont les nombreuses responsabilités pèsent sur les épaules. La compagnie de Feyre va l’apaiser et lui redonner espoir.

Comme dans le conte, Tamlin subit depuis des années une malédiction qui l’empêche de vivre normalement. Elle agit sur son physique, mais aussi sur ses capacités d’immortel. Cette malédiction est plus poétique et plus surprenante que ce que j’avais imaginé à la base. Le seul souci, c’est qu’elle reste très mystérieuse, et ce jusqu’à la fin.

Ce qui m’a déçu, c’est justement le manque d’action et de réponses tout au long de la lecture. Il faut attendre la fin du roman pour enfin comprendre exactement ce qui se passe. C’est souvent un point positif dans une lecture, mais ici j’ai trouvé que l’auteur nous « balançait » un peu trop d’informations d’un coup, ce qui n’a pas calmé ma frustration que j’ai trop accumulée au cours des chapitres.

J’ai aussi eu du mal avec la façon dont les immortels sont décrits. Il en existe des dizaines d’espèces différentes, toutes ayant leurs particularités physiques. Malheureusement, je n’ai pas réussi à visualiser ces créatures, ce qui m’a empêché de mettre un visage sur de nombreux personnages. Bien que les descriptions soient précises, elles restent brouillonnes. J’ai l’impression que l’auteur a tellement voulu rendre ses créatures originales, qu’elle en a oublié de rester compréhensible.

J’ai été un peu déçue de cette lecture, j’ai eu du mal à arriver au bout, mais je ne regrette quand même pas le voyage au sein de ce monde haut en couleur et enchanteur.

Est-ce que je lirai la suite de la saga ?

Je ne penses pas car la fin a prit une tournure que je n’ai pas vraiment apprécié

yes

Des personnages attachants et singuliers

Une histoire d’amour joliment exploitée

Un monde fantasy accrocheur

Une belle adaptation de la Belle et la Bête

No

Trop de mystères autour de la malédiction

Des méchants qui m’ont peu convaincus

Une certaine lenteur dans l’intrigue

Une fin qui m’a déçue

Publicités

2 commentaires

  1. Moi j’ai adoré ce roman ! Mais crois moi, la suite est 10 fois mieux, avec plus d’action et et bouleversements. Celui-là n’était finalement qu’une mise en place de l’univers (du coup assez lent comme tu l’as remarqué), et tout est remis en cause dans le tome 2, surtout la fin du tome 1. Après j’avais vraiment accroché à l’univers et au style donc je n’ai pas vu les défauts dont tu parles, mais je pense que la suite vaut le coup parce qu’elle répond à pas mal des points négatifs que tu as trouvés ! 😉

    Aimé par 1 personne

    • Merci pour ton avis ^^ J’avoue être curieuse de voir comment l’intrigue va évoluer dans le deuxième tome… Ce qui m’ennuie plus, c’est que je n’ai pas aimé un choix de l’auteur en particulier à la fin du premier. Je vais essayé de ne pas spoiler ceux qui pourraient lire ce commentaire lol, mais tu vois, à la fin Feyre « change »… Tu vois ce que je veux dire lol ? J’aurais aimé que la différence entre elle et Tamlin demeure…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s