Harry Potter et l’enfant maudit

harry-potter-et-lenfant-maudit

4ème de couverture

—————————————————————————-

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu.
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

L’avis d’Océane

—————————————————————————-

untitled-design-4

Comme beaucoup de lecteurs et de jeunes de notre génération, je suis une grande fan de l’univers créé par J.K. Rowling, aussi bien qu’il y a quelques années, je connaissais sur le bout des doigts l’ensemble des sortilèges et créatures magiques issus du monde des sorciers ! Quels n’ont pas été ma surprise et mon enthousiasme lorsque j’ai appris la création d’une pièce de théâtre relatant les événements qui surviennent après la mort de Voldemort, et encore plus lorsqu’ils ont annoncé ce livre ! Après avoir patienté des mois, j’ai tenu en main l’adaptation de la pièce, la vielle même de sa sortie, et je l’ai dévorée en une journée !

Au début, c’est un peu étrange. Il faut quelques pages pour s’habituer au style des dialogues et de la narration, mais je vous rassure, une fois ce sentiment inconfortable passé, j’ai profité pleinement de ma lecture. Étant donné que nous connaissons le physique des personnages par cœur, ainsi que la représentation des lieux, le fait que rien ne soit décrit dans le livre n’est pas vraiment pénalisant. Je me suis facilement imaginé les enfants de nos héros, mais il est vrai que si l’histoire avait été écrite entièrement par la main de Rowling et d’une façon plus « traditionnelle », comme un vrai roman, j’aurais davantage apprécié. Comme il s’agit d’un texte théâtral, le tout manque un peu de magie et de saveur. Le texte nous amène à l’essentiel, il est brut et ne laisse aucune place aux descriptions. Ce qui fait que le livre ce lit très (très) rapidement !

Mais quand est-il de l’histoire ? Et bien il y a du bon, et du moins bon… Personnellement, je ne qualifierais pas l’enfant maudit comme le 8ème tome de la saga comme l’a fait la presse, mais plutôt comme une belle fanfiction approuvée par J.K. Rowling. Je m’explique.

Certains personnages de la saga ont vraiment bien évolué, comme Drago Malefoy. Par contre, d’autres comme Ron ou Hermionne, ont à mon goût un caractère trop éloigné de celui d’origine …

Concernant l’intrigue, elle est captivante. Il y a énormément de clins d’œil sur nos héros favoris et sur les événements des premiers opus.  Le seul souci est que certaines parties ont clairement été inspirées par les rêveries et les souhaits des fans, d’où l’aspect « fanfiction » que je reproche.  Il y a des incohérences, des flops, mais ça reste une lecture incontournable pour tout bon sorcier qui se respecte !

J’ai particulièrement aimé le duo d’Albus et Scorpius, qui sont drôles, émouvants et très attachants. Les voir un jour à l’écran serait fantastique ! Qui sait…

Je conseil à tout les fans de la saga de lire ce livre pour satisfaire leur soif de magie, mais en restant dans l’optique qu’il comporte quelques petits défauts.

yes

Les nouveaux héros: Albus et Scorpius

Le plaisir de retrouver le monde de J.K. Rowling

Les clins d’œil aux précédents romans

No

Des personnages bafoués

L’aspect fanfiction

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s