Conseil n°1 Structurer vos idées

Conseil n°1 pour bien débuter

—————————————————————————-

Ça fait plusieurs jours, semaines, voire des mois, qu’une idée d’histoire grandit dans votre petite tête. Vous aimeriez mettre tout ça par écrit pour en faire une nouvelle, peut-être même un roman ! C’est bien joli, mais une fois devant votre ordinateur ou votre feuille de papier, vous vous rendez compte que ce n’est pas si facile. Les mots ne sortent pas, vous vous emmêlez les pinceaux… Rassurez-vous, à ce stade, c’est normal.

D’après moi, pour bien commencer l’écriture d’une histoire, d’un roman, il est important de réaliser un plan détaillé de vos idées, de vos personnages et de tout ce qui vous semble important. Sans ça, vous risquez de vous perdre dans votre gigantesque imagination en partant dans tous les sens et de gaspiller un temps fou à farfouiller dans votre mémoire.

Il existe plusieurs petits trucs pour structurer vos idées que je vais vous expliquer ci-dessous.

LA LIGNE DU TEMPS

Personnellement, je ne suis pas fan des lignes du temps, car même si ça peut s’avérer très utile, je passe plus de temps à la dessiner avec de jolies couleurs qu’à y inscrire mes éléments. Par contre, si vous arrivez à dompter votre côté perfectionniste, et que vous avez une mémoire visuelle, ça peut être un bon moyen d’ancrer votre ligne directrice dans votre tête. Si vous prévoyez des flashback au court de vos chapitres, ça peut aussi beaucoup vous aider. Vous pouvez soit la réaliser sur Word (ou autre), ou sur papier, à vous de voir. Inutile d’y mettre trop de textes, juste quelques mots clés vous permettront de vous y retrouver dans votre chronologie.

LES FICHES DE PERSONNAGES

Certains vous diront que cette étape est indispensable, et c’est vrai. Mais si vous avez déjà une idée précise de vos personnages, vos fiches seront moins fournies suivant leur rôle dans l’histoire. Personnellement, je n’ai pas eu besoin de faire de fiche pour mes personnages principaux, mais ça ne tient qu’à moi. Pour les secondaires, il est peut-être plus important d’en réaliser.

Voici quelques exemples pour construire vos fiches:

  • Carte d’identité (prénom, âge, liens de parenté…)
  • Leurs traits physiques
  • Leurs traits de caractère
  • Leur rôle dans l’histoire
  • Leur évolution au cours de l’histoire

Vos fiches seront aussi différentes suivant le type d’histoire que vous écrivez. Les fiches pour un roman fantastique ne posséderont pas les mêmes éléments que celles pour un livre contemporain. Pensez aussi à des signes distinctifs, des petites habitudes ou manies qui rendront vos personnages uniques et vivants.

Plus tard, quand vous aurez commencé la rédaction de votre projet, vous pourrez étoffer vos fiches pour en faire de véritables dossiers dignes du FBI.

LES RÉSUMÉS DE CHAPITRES

Voici la technique que j’utilise le plus, car elle est sans chichis. Comme le titre l’indique, il s’agit de réaliser un résumé de quelques lignes pour chaque chapitre afin d’y décrire les événements qui sont censés s’y dérouler. Vous pouvez aussi y ajouter des éléments importants à ne surtout pas oublier. À court de l’écriture, vous pourrez mettre votre plan à jour en modifiant vos résumés. Ce système permet de se rendre compte rapidement du déroulement de l’histoire et du nombre de chapitres que contiendra votre roman.

Exemple:

Chapitre 1

Marie rencontre Bob dans le parc. Ils discutent de leur avenir commun et se rapprochent. Ils s’embrassent amoureusement.

PS Première allusion sur le secret de Marie.

LES NOTES

Pour les moins méthodiques qui ne souhaitent pas perdre trop de temps en réalisant des schémas, des graphiques, etc. Je vous conseille tout de même de prendre régulièrement des notes sur des feuilles volantes ou dans un carnet prévu à cet effet que vous pouvez emporter partout avec vous, pourquoi pas même dans votre téléphone portable. Car c’est bien connu, l’inspiration peut arriver à n’importe quel moment et rien n’est plus frustrant que d’oublier une bonne idée parce qu’on n’a pas eu l’occasion de l’écrire quelque part.

Pour ma part, j’ai pris l’habitude de noter au brouillon des scènes clés que je souhaite absolument incorporer au roman, des détails, des extraits de dialogues, des noms de lieux ou de personnages qui me plaisent, c’est à dire tout et n’importe quoi ! Je prends l’habitude de me poser et de réfléchir à mon histoire, au calme, avant de vraiment entamer la phase rédaction.

 

En résumé:

Quelle que soit votre manière, votre façon de structurer vos idées, cette étape est indispensable avant d’entamer la rédaction de votre premier jet. Essayez également de réfléchir à une fin potentielle, car il est toujours plus simple d’écrire en sachant où on souhaite aller, que de voyager à l’aveugle, car vous risquez de vous perdre et de devoir recommencer une grosse partie de votre travail.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s